Oberland – Bernina en rando alpine

Du Grimsel Pass à Sils Im Engadin

Du Tessin aux Grisons, un long et unique trek alpin en Suisse centrale.

18 jours

10 km/jour

1000 m dénivelé / jour

Au fil des jours

Le Fil de l’Europe a conduit nos pas du Grimsel Pass jusqu’au Val Bregaglia et aux portes du massif de la Bernina. Dix-huit jours de crêtes sauvages, de sommets ignorés et d’alpages d’altitudes dans les cantons du Tessin et des Grisons.

Cette marche au long cours présente quelques difficultés techniques, des cartes suisses moins précises qu’imaginées, des refuges parfois pleins. La météo fut chaude et capricieuse. Nous avons dû attendre, marcher sous la pluie, planter les pieds dans la neige, nous laver de torrents glacés. Il fallut adapter l’itinéraire aux aléas, de refuge en refuge, de sommet en sommet. Les mauvais jours, c’était navette en bus et train pour récupérer nos voitures, pratique et efficace.

Ce fut l’occasion d’être, pendant quelques jours, des trekkers célestes ! Un œil sur nos pas, un autre sur les panoramas, le cerveau disponible pour penser aux enfants, aux choses de la vie, au monde d’après… rares sont les activités qui permettent de pratiquer et de laisser son esprit vagabonder.

Nous avons découvert de bien belles montagnes, inconnues de nous et peu fréquentées. Quels contrastes avec les grands cols touristiques bondés de véhicules en tout genre du vélo au camping car : Saint Gothard, Lukmanier pass, San Bernardino, Splugen pass!

La météo ne nous a pas permis de faire toutes les ascensions convoitées. Mais qu’importe le palmarès, il y eut tant de rencontres et de beautés révélées. Avec Monique, Claude et Jean Paul, face au Piz Badile théâtre de nos ascensions passées, le temps s’est figé.  Perchés devant notre minuscule refuge-bivouac d’un soir, nous dominions les hommes tout en bas.  Dehors des montagnes infinies.  Dedans la chaleur de l’amitié. Quelques bouquetins, une source bruissante, le soleil déclinant, les parois immenses… nous étions sur une belle planète sans virus à deux pas de chez nous.

  • Difficulté 50% 50%
  • Hébergement – Confort 50% 50%

Nous étions à la fête ce soir-là, seuls dans le refuge bivouac Charia & Walter. Les bouquetins nous épiaient. Le Badile, le Cengalo et tout le Val Bregaglia s’enflammaient. Nous avons fait le plein de souvenirs alors que le réchaud ronronnait.

Le point de vue de Jean-Paul2

Détails du parcours

Ce long trek alpin dans les Alpes Lépontines en Suisse centrale a été réalisé en juillet et se déroule sur 190 km et 17500 m de dénivelé (moyenne 10 km et 1000 m par jour).

J1 / J138 Grimsel pass – Tiefenstock pass 3300m – Albert Heim hutte
11 km    1600 m. Etape longue et délicate: approche du glacier du Rhône qui se modifie, pentes enneigées raides et rochers brisés sous le col Tiefenstock, descente via ferrata qui peut nécessiter un petit rappel pour prendre pied sur les pentes en neige (rimaye).
  Départ: Berghotel Grimselblick à Grimsel pass ou bus depuis Oberwald. Arrivée: Albert Heim hutte

J2 / J139 Albert Heim hutte – Rotondo hutte
10 km    920 m Etape directe et raccourcie sous la pluie. Variante possible plus alpine (2 cols) telle que mentionnée sur la carte.
  Rotondo hutte

J3 / J140 Rotondo hutte – Ronggergrat 2725m – Passo Lucendro – Saint Gothard pass
10 km    700 m
  Jugendherberge, auberge de jeunesse au beau village d’Hospental à quelques kilomètres du Saint Gothard en bus. Hébergement possible au col du Saint Gothard, mais souvent plein (grosse affluence touristique).

J4 / J141 Saint Gothard pass – Capanna Cadimo
13 km    1550 m
  Capanna Cadimo

J5 / J142 Capanna Cadimo – Pizzo del Ruomo 2660m – Lukmanier pass
13 km    1000 m
  Hospezi Santa Maria au Lukmanierpass

J6 / J143 Lukmanier pass – Campo Blenio
10 km    600 m Etape raccourcie. Nous projetions de passer par les crêtes et les refuges Scaletta et Michela Motterascio, mais les refuges étaient pleins et les bivouacs interdits dans la réserve. Nous avons donc coupé!
  Pension resto Genziana à Campo (Blenio) , mais semble définitivement fermé en 2024,  ou informations à Doria Carrara Alini appartment dans le même village.

J7 / J144 Campo Blenio – Pizzo Cassinello 3100m – Bivouac Lampersch
13 km    1900 m
 Bivouac à Lampersch alp où se trouve un restaurant d’altitude. Initialement prévu au Länta hutte, mais plein lors de notre passage.

J8 / J145 Bivouac Lampersch – Zapport hutte
9 km    1000 m
  Zapport hutte

J9 / J146 Zapport hutte – San Bernardino
12 km    500 m
  Hotel Brocco e Posta à San Bernardino. Ravitaillement complet possible à San Bernardino.

J10 / J147  San Bernardino – Nufenen
11 km    900 m
  Bus pratique à Nufenen vers San Bernardino ( hôtel Brocco e Posta) ou Splugen (hôtel Piz Tambo).

J11 / J148  Nufenen – Splugen pass
10 km    1400 m
  Berghaus sous le Splugen pass ou hôtel Piz Tambo à Splugen en bus.

J12 / J149 Splugen pass – Rifugio Bertacchi
7 km    400 m
  Rifugio Bertacchi

J13 / J150  Rifugio Bertacchi – Passo di Storia 2830m – Rifugio Chiavenna
 14 km    1000 m
  Rifugio Chiavenna dans le bel alpage Angeloga.

J14 / J151  Rifugio Chiavenna – Pizzo Stella 3160m – Refuge bivouac Charia E Walter
 5 km    1200 m
 Refuge bivouac Charia E Walter 4 places, eau à proximité.

J15 / J152  Refuge bivouac Charia E Walter – Passo del Turbine – Soglio
 8 km    450 m Passage raide après le Passo del Turbine, sentier parfois coupé.
 Hôtels luxe à Soglio (hôtel Stua Granda). Nous avons pris le bus et séjourné à l’hôtel San Lorenzo ou autres, à Chiavenna, ravitaillement.

J16 / J153  Soglio – Piz Cam 2630m – Casaccia
 13 km    1600 m
  Pas d’hébergement à Casaccia, mais bus pour rejoindre des hôtels à Bregaglia.

J17 / J154  Casaccia – Maloja pass
5 km    400 m
 Hôtel Majola Kulm (chic et très bon restaurant, prix en promo quand nous sommes passés) ou Sporthotel

J18 / J155  Maloja pass – Muott’Ota 2460m – Sils Im Engadin
 16 km    750 m. Attention le Val de Fex est interdit aux véhicules et les navettes sont hors de prix. Lors d’un repérage et sans le savoir, nous avons été dénoncés et reçu une bonne amende…. Merci l’accueil!
 Hôtels à Sils ou en bus au Sporthotel du Majola pass.

 Long trek où il ne faut pas mésestimer les problèmes de logistique, surtout si vous privilégiez des hébergements en dur. Matériel de glacier pour la première étape seulement dont corde. On peut ensuite s’en passer, sauf des crampons utiles sur des névés potentiels ou chutes de neige. Des variantes au plus près de la ligne de partage dont certains sommets peuvent être ajoutés. La météo nous a obligé à réviser plusieurs parcours prévus. Cela fait partie du jeu, plûtot sympa de cette traversée. Navettes faciles en bus et train pour éventuellement récupérer des véhicules. 

 Une petite tente ultra légère (la nôtre de 1kg) avec un minimum de matériel de bivouac (petit duvet, matelas léger, réchaud, gamelles) est une bonne sécurité en cas de refuges pleins ou de mauvais temps. Prévoir une petite autonomie en nourriture. 

 Les variantes potentielles sont nombreuses. Les parcours en vtt, ou avec plus d’alpinisme, ou même à ski restent à faire, que ce soit avec hébergement ou en autonomie sous tente, ou encore en sens inverse. Avis aux amateurs, n’hésitez pas à nous envoyer vos traces et commentaires. 

Partagez votre expérience sur ce parcours. Suggérez des variantes. Posez des questions. Echangez vos impressions. Faites part de vos envies. 

Vos traces gpx sont les bienvenues ! Faites-nous signe via la page contact.

Pour des commentaires qui ne concernent pas ce parcours ou des questions plus générales , rendez-vous sur la page discussion.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 512 Mo. You can upload: image, video, document, archive, other. Drop files here

Parcours similaires

Dans la même région ou avec la même activité